Sponsorisé

Quel rapport entre philosophie japonaise et protection du climat?

Le Japon est le pays du recyclage et de la revalorisation. Les biens de consommation mis au rebut sont transformés en produits raffinés et innovants, y compris dans l'industrie automobile.

Aucun autre pays au monde que le Japon n'est plus conscient de la bonne manière de traiter les matériaux recyclables. On ne trouve nulle part ailleurs un système de recyclage aussi sophistiqué que dans cet État insulaire de l’est de l'Asie. Le respect de la valeur des choses, même lorsqu'elles ont atteint la fin de leur vie, est en effet profondément ancré dans la culture japonaise.

Le bouddhisme enseigne aux gens à ne rien gaspiller de précieux. Dans le shintoïsme - la religion historique du Japon – on croit même que les objets fabriqués par l'Homme ont une sorte d'âme, tout comme la nature. Les besoins matériels après la Seconde Guerre mondiale, qui a été économiquement dévastatrice pour le pays, et la rareté des matières premières naturelles ont également contribué à la valorisation des matériaux recyclables.

Au Japon, les gens ne peuvent pas et ne veulent pas se débarrasser des objets en les jetant en vrac dans un sac poubelle. Conformément à une loi instaurée il y a de nombreuses années, ils séparent soigneusement les différents matériaux recyclables les uns des autres et ceux qui ne peuvent vraiment plus être recyclés. Une bouteille en PET, par exemple, finira dans un récipient de collecte et son bouchon dans un autre.

Il est clair qu'au Japon, le recyclage est très important, mais la revalorisation – transformation d’un produit en un produit d'encore meilleure qualité - l’est tout autant. On y trouve des chaussures dont le charme particulier tient aux morceaux de tissus provenant d’anciens kimonos, des vêtements fabriqués à partir de fils en plastique provenant de la mer ou des nœuds papillons qui étaient autrefois des ceintures de sécurité de voiture. Au Japon, quiconque prend la protection de l'environnement et du climat très au sérieux achète des produits qui s'engagent dans cette voie. Une manière de consommer qui est totalement en accord avec le concept de «Jinba Ittai», l'unité entre le cheval et le cavalier.

«Jinba Ittai» est un concept central pour le constructeur automobile Mazda. D'une part, en raison de la sensation de conduite particulière, qui met littéralement en fusion la personne au volant avec le véhicule et d'autre part, en raison de l'accent mis sur le thème de la durabilité. «Jinba Ittai» représente ici également l'unité entre l'Homme et l'environnement.

La taille de la batterie du tout nouveau Mazda MX-30 a ainsi été définie pour répondre aux besoins quotidiens tout en préservant l'environnement. Les Européens parcourant en moyenne 48 km/jour, une autonomie pouvant atteindre 265 km dans le trafic urbain est donc parfaitement adaptée. Cela permet par ailleurs d'offrir une garantie de 8 ans sur la batterie.

Les éléments recyclés du tout nouveau Mazda MX-30 sont un atout supplémentaire en termes de durabilité: le tissu à l'intérieur des portes est issu de bouteilles en PET recyclées, tandis que les tablettes, les poignées de porte et des éléments de la console centrale sont fabriqués à partir d'un surplus de liège. Les housses de siège sont composées de 20% de fil recyclé, et au lieu du cuir, Mazda utilise le cuir artificiel vegan sans produits chimiques: la «leatherette».

Le tout nouveau Mazda MX-30, 100% électrique

Découvrez le tout nouveau Mazda MX-30 entièrement électrique, un SUV urbain caractérisé par un design centré sur ses utilisateurs qui respire la légèreté. Il s’agit d’une voiture électrique qui promet une expérience de conduite unique aussi naturelle qu’avec un moteur à combustion. Son habitacle aux lignes harmonieuses a été réalisé à partir de matériaux durables et écologiques tels que le liège. Lors du choix de la batterie, les ingénieurs poursuivaient deux objectifs principaux: réduire les émissions tout au long du cycle de vie et garantir une autonomie suffisante pour les trajets quotidiens des utilisateurs de la voiture.

Profitez de notre offre de lancement: dès CHF 36 990.–* y.c. wallbox, livrée et installée par notre partenaire, le TCS.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Mazda. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.

* Mazda MX-30 First Edition e-Skyactiv: prix net CHF 36 990.– (prix catalogue re­commandé), y. c. wallbox d’une valeur de CHF 1 690.–. Valable pour les clients particuliers pour les contrats d’achat jusqu’au 30.11.20 et non cumulable avec le leasing. Modèle illustré (équipement supplémentaire inclus): Mazda MX-30 Revolution e-Skyactiv. Prix au comptant CHF 44 700.– (prix catalogue recommandé CHF 44 700.–, y. c. wallbox d’une valeur de CHF 1 690.– + «Maxi-Garantie 3+2» d’une valeur de CHF 1 090.–). Consommation normalisée UE mixte 19,0 kWh/100 km, émissions de CO2 (locales) 0 g/km, catégorie d’efficacité énergétique A.